top of page

LEXIQUE

ABSORBEUR ACOUSTIQUE :

Dispositif conçu pour réduire l'écho et la réverbération sonore dans un espace en absorbant les ondes sonores. Il est utilisé pour améliorer la qualité acoustique des environnements tels que les studios d'enregistrement, les salles de concert et les salles de réunion.

ALIMENTATION FANTOME :

C’est une méthode d'alimentation électrique utilisée principalement pour les microphones à condensateur dans le domaine audio professionnel. Elle permet de fournir l'énergie nécessaire au microphone à travers les mêmes câbles audios utilisés pour transmettre le signal, éliminant ainsi le besoin de câbles d'alimentation supplémentaires. Cela se fait généralement avec une tension de 48 volts et est transparent pour le signal audio, d'où le terme « fantôme ».

AMPLIFICATEURS (OU AMPLIS) :

Dispositifs électroniques utilisés pour augmenter l'amplitude d'un signal audio. En studio, ils sont principalement utilisés pour amplifier les signaux provenant de microphones, instruments de musique ou autres sources audio. Ces amplificateurs permettent de renforcer le niveau du signal sans introduire de distorsion significative, assurant ainsi une reproduction fidèle du son. En résumé, les amplificateurs sont des outils essentiels pour ajuster et optimiser les niveaux audio, notamment dans un environnement d'enregistrement professionnel.

 

ARRANGEMENT MUSICAL :

C’est une adaptation d'une composition originale, modifiant la structure ou l'orchestration pour s'adapter à un ensemble instrumental ou vocal spécifique ou même une simple interprétation solo.

L'objectif principal d'un arrangement musical est de mettre en valeur les caractéristiques uniques de l'instrumentation choisie tout en préservant l'essence de la composition originale.

AUTOMATION :

Utilisation de processus automatisés pour ajuster automatiquement des éléments tels que le volume, la position stéréo, les effets, etc., dans un enregistrement sonore. Cela permet d'optimiser la qualité audio et d'apporter des modifications précises pendant la post-production.

AUTO -TUNE :

Outil de traitement vocal qui ajuste automatiquement la hauteur d’une note à la fréquence la plus proche dans une échelle prédéterminée. Cet outil permet donc de corriger des imperfections vocales mais également de créer des effets artistiques. Le choix entre l'Auto-Tune ou réenregistrer dépend souvent du résultat recherché. Certains artistes estiment que l'Auto-Tune peut ajouter une esthétique particulière à leur musique, tandis que d'autres privilégient l'approche traditionnelle du réenregistrement pour capter l'essence brute de la performance vocale.

BASS TRAPS :

Panneaux acoustiques conçus pour absorber les basses fréquences indésirables dans une pièce, améliorant ainsi la qualité sonore en réduisant les résonances et les points d'accumulation des basses. Ils sont souvent placés dans les coins pour traiter efficacement ces fréquences.

BEATMAKER :

Créateur musical spécialisé dans la création de beats (pulsations rythmiques) ou pistes instrumentales, mettant l'accent sur les éléments rythmiques tels que la percussion et la basse et d’autres aspects liés au groove et à la rythmique. Il utilise des logiciels de production et des échantillons sonores pour composer la base musicale, souvent associée aux genres tels que le hip-hop, le rap et l’électro.

BIT :

C’est la plus petite unité d'information numérique. Il représente un état binaire, pouvant être soit 0 soit 1 et est utilisé pour quantifier la résolution ou la précision d'un signal audio numérisé. Plus le nombre de bits est élevé, plus la représentation numérique est précise, ce qui influence la qualité sonore du signal.

En général, on estime qu'un bit ajoute environ 6 dB à la plage dynamique. Ainsi, un système audio avec une résolution de 16 bits aurait une plage dynamique d'environ 96 dB (16 bits x 6 dB). Cependant, cette estimation peut varier en fonction des spécifications exactes du système audio.

BOITE DE DIRECT (D.I.) :

Dispositif utilisé pour connecter une source audio, telle qu'une guitare électrique, à un système de sonorisation ou d'enregistrement. Elle convertit le signal non équilibré de la source en un signal équilibré, réduisant ainsi les interférences et améliorant la qualité sonore. En outre, elle peut souvent fournir une isolation électrique pour éviter les problèmes de boucle de masse.

BRUIT DE QUANTIFICATION :

Erreur ou perturbation qui se glisse quand on convertit un signal analogique en un signal numérique. Ces erreurs peuvent rendre la représentation numérique légèrement différente de l'original et donc affecter la qualité du signal audio. Différentes possibilités s’offrent pour éviter cela :

  • Augmenter la résolution avec plus de bits.

  • Utiliser des convertisseurs analogique, numérique de meilleurs qualité.

  • Utiliser des techniques de suréchantillonnage (plus d’échantillons audio / seconde).

  • Utiliser des techniques de filtrage en appliquant des filtres numériques.

  • Optimiser la conception du circuit en choisissant des composants de qualité, en assurant une alimentation stable, en réduisant les interférences et en calibrant pour rendre la conversion plus précise.

 

BUFFER :

En MAO, le "buffer" est une zone de mémoire temporaire utilisée pour stocker des données audio. Il aide à minimiser les retards lors de l'enregistrement ou de la lecture en ajustant la taille du buffer. Un buffer plus grand peut réduire la latence, mais nécessite plus de ressources, tandis qu'un buffer plus petit peut causer une latence plus faible, mais peut entraîner des problèmes de performance. En ajustant la taille du buffer, les utilisateurs peuvent trouver un équilibre entre la latence et les performances du système.

BUS :

Chemin de signal qui regroupe plusieurs pistes audio afin de pouvoir les traiter ensemble avec des effets ou des réglages communs. Cela permet d'appliquer des modifications globales à plusieurs éléments sonores simultanément, facilitant ainsi le processus de mixage et d'amélioration sonore.

BUS COMPRESSEUR :

Sur une table de mixage physique ou en MAO (Musique Assistée par Ordinateur), il agit sur un bus spécifique regroupant plusieurs pistes. Cela permet de traiter l'ensemble du groupe de pistes avec le même effet de compression. C'est utile pour donner une cohésion sonore à un ensemble d'instruments (à ne surtout pas confondre avec le print compresseur (définition plus bas).

CASQUES AUDIO :

Utilisés en studio, ils varient en fonction des besoins spécifiques de l'utilisateur et du contexte d'utilisation. Voici quelques types de casques audio couramment utilisés en studio :

  • Casques fermés : L'avantage est l'isolation sonore pour l'enregistrement en studio.

  • Casques ouverts : L'avantage est la reproduction sonore naturelle pour le mixage.

  • Casques circum-auriculaires (around-ear) : L'avantage : confortable, isolation pour une utilisation prolongée.

  • Casques supra-auriculaires (on-ear) : Avantages : Compacts, portables, mais parfois moins confortables.

  • Casques avec réponse en fréquence plate : Avantages : Précision sonore pour le mixage.

  • Casques avec suppression du bruit : Avantages : Réduction des bruits ambiants, utile en environnement bruyant.

  • Casques pour batterie électronique : Avantages : Adaptés aux niveaux élevés de pression sonore des percussions.

CHORUS :

Sensation d'épaisseur et de richesse en superposant plusieurs copies du signal avec de légers décalages de temps et de hauteur.

CLAVIER MAITRE :

C’est un instrument électronique qui permet aux musiciens de contrôler d'autres instruments électroniques ou logiciels. Il communique via le format MIDI, n'a généralement pas de sons intégrés et est utilisé pour jouer, contrôler des paramètres et créer de la musique avec des équipements audio externes ou des logiciels.

CLIPPER (OU "ECRETEUR AUDIO") :

Plugin audio qui limite les pics de volume excessifs pour éviter la distorsion, tout en introduisant parfois une distorsion contrôlée, utilisée notamment dans la musique électronique et le hip-hop pour ajouter de l'impact et de l'agressivité au son, notamment sur les percussions.

COMPOSITEUR :

Créateur musical qui conçoit et écrit des œuvres musicales, incluant la mélodie, l'harmonie, la structure formelle et d’autres éléments. Il peut travailler dans divers genres musicaux.

Il peut utiliser des instruments traditionnels, des orchestres, des synthétiseurs et diverses techniques pour créer des compositions musicales variées.

COMPRESSION AUDIO LORS DU MIXAGE :

Le compresseur (ou DRC : Dynamic Range Compression) est un effet de dynamique permettant de contrôler l'amplitude d'un signal, c'est-à-dire de gérer les écarts entre les niveaux les plus faibles et les niveaux les plus forts d'une source sonore. En production musicale c’est indispensable pour obtenir un mixage professionnel et équilibré.

Il est possible également de gérer le timbre ou d'accentuer un son en faisant ressortir les transitoires (le début des amplitudes d'une onde sonore).

COMPRESSION AUDIO LORS DU PRE-MASTERING :

Elle est utilisée de manière plus globale pour homogénéiser le mix et le préparer à la distribution. Le but est de garantir que le morceau sonnera bien sur une variété de systèmes de lecture.

Avec des sources sonores numérisées, l'objectif est d'approcher le niveau moyen du morceau au plus près de 0 dB en atténuant les crêtes, évitant ainsi des pics supérieurs à 0 dBFS. Pour éviter l'effet de pumping, il est crucial d'ajuster correctement le compresseur. L'utilisation d'un compresseur multi-bandes peut permettre de gérer la dynamique de certaines fréquences sans altérer les autres.

COMPRESSION PARALLÈLE :

Technique qui consiste à mélanger un signal audio non compressé (dry) avec une version fortement compressée du même signal (wet). Cela permet de conserver la dynamique naturelle du son original tout en ajoutant du sustain et de la densité. En ajustant le niveau relatif des deux signaux, on peut obtenir un son plus puissant et plus riche, tout en préservant les détails et les nuances du signal original. Cette technique est souvent utilisée pour renforcer la présence et l'énergie des instruments et des voix dans un mix final.

CONVERTISSEUR AUDIO :

C’est un matériel ou un programme informatique qui permet de changer le format d'un fichier audio. Cela peut être utile pour rendre le fichier compatible avec différents appareils ou logiciels de lecture. Les formats audio peuvent varier en termes de compression et de qualité sonore. En modifiant le format, le convertisseur audio s'assure que le fichier peut être utilisé correctement selon les besoins de l'utilisateur.

CONTROL ROOM (OU SALLE DE CONTROLE) :

En studio c’est la pièce où l'ingénieur du son travaille avec des équipements de contrôle et de traitements audio, des consoles de mixage et des ordinateurs pour enregistrer, mixer et produire de la musique ou du son. C'est l'espace où la magie de la production audio opère, séparé de la salle où les musiciens jouent et enregistrent (live room).

CORRELATION METER (OU MESURE DE CORRELATION) :

Outil qui mesure à quel point deux signaux audio sont en phase. Cela aide les ingénieurs du son à vérifier la cohérence entre les canaux stéréo pour une meilleure qualité sonore et spatialisation. Un score de 1 indique une corrélation parfaite, -1 une corrélation négative (opposition de phase), et 0 une absence de corrélation.

CPU (UNITE CENTRALE DE TRAITEMENT) :

Le CPU en MAO (Musique Assistée par Ordinateur) est le cerveau de l'ordinateur. Il exécute les opérations nécessaires pour la production musicale, traitant les données liées aux logiciels, instruments virtuels et effets sonores. Un CPU puissant est crucial pour une MAO fluide, surtout lors de l'utilisation de logiciels et de plugins gourmands en ressources.

CREATION MUSICALE :

Processus de composition et de production de nouvelles œuvres musicales, impliquant la conception d'éléments tels que mélodies, harmonies, rythmes et arrangements pour donner naissance à une œuvre unique.

dBFS (DECIBELS FULL SCALE) OU DECIBELS A PLEINE ECHELLE :

Unité qui mesure le niveau sonore par rapport au maximum sans distorsion du signal audio numérique, avec 0 dBFS représentant le niveau maximal autorisé.

DECIBELS (dB) :

Ils sont une unité de mesure du niveau de son. C'est une échelle logarithmique où chaque augmentation de 10 dB représente une multiplication par 10 de l'intensité sonore. Le seuil de l'audition humaine normale est autour de 0 dB. Les valeurs positives indiquent des niveaux sonores plus forts, et les valeurs négatives, des niveaux plus faibles. C'est une échelle relative, nécessitant souvent une référence spécifique pour exprimer des niveaux absolus.

DE-ESSER :

Plugin utilisé pour atténuer ou éliminer les sifflantes excessives ou les consonnes sifflantes (sibilances) dans l'enregistrement vocal. Il cible spécifiquement les fréquences élevées responsables des sons "s" de manière prononcée, aidant à rendre l'audio plus agréable et équilibré.

DELAY (OU DELAI) :

effet qui introduit un léger délai entre le signal sonore original et sa reproduction. Il est utilisé pour créer des effets tels que l'écho, la réverbération, ou pour ajouter de la profondeur au son. Certains appareils électroniques dédiés, tels que les pédales de delay pour guitare ou les processeurs de signaux numériques, permettent aux musiciens et aux ingénieurs du son de contrôler précisément les paramètres du delay pour obtenir le résultat souhaité.

DISTORTION :

Ce phénomène se produit lorsque le son est altéré de manière indésirable, modifiant sa forme d'onde originale. Cela peut résulter de divers facteurs, comme une surcharge des amplificateurs ou des effets artistiques intentionnels. Il existe plusieurs types de distortion, tels que la distortion harmonique (ajout de fréquences multiples) ou la distortion d'intermodulation (combinaison de fréquences). En général, la distortion non intentionnelle est considérée comme indésirable dans les systèmes audio de haute fidélité, mais elle peut être utilisée à des fins créatives dans certaines situations musicales.

DITHERING (OU BRUIT DE FOND) :

Bruit aléatoire continu de faible intensité ajouté une seule et unique fois à un morceau dans certains cas et qui est pratiquement inaudible, voire pas du tout (en dessous des -120 dBFS). Bien que ça paraisse paradoxal, ce bruit améliore la précision du son numérique. Ce bruit de dithering aléatoire est rajouté lorsqu'il faut convertir des pistes enregistrées en 24 bits avec leurs effets en 64 bits sur un CD en 16 bits avec une résolution de 44.1kHz. Le dithering permet donc cette conversion en 16 bits sans provoquer des erreurs de quantification qui entrainent un bruit de fond supplémentaire avec une amplitude variable et de la distortion harmonique.

DUB OU DUBBING (DOUBLAGE) :

En studio, c’est un processus où une personne enregistre deux versions supplémentaires à la ligne vocale d’origine (soit 3 voix) pour créer un effet plus riche et plus complet. Cela est souvent utilisé, entre autres, dans la productions audio pour ajouter de la profondeur et de l'ampleur à la voix enregistrée.

En jouant avec le panoramique, l’effet stéréo est garanti !

DOLBY ATMOS :

Technologie audio qui offre une expérience sonore immersive en ajoutant une dimension verticale au son. Contrairement aux systèmes audio traditionnels, il permet de placer le son dans un espace tridimensionnel, créant ainsi une sensation de profondeur et de hauteur. Cette technologie est utilisée dans les cinémas, les studios de post production et les systèmes audio domestiques pour offrir une expérience sonore plus réaliste. Exemple de configuration 5.1.4 : Ajout de quatre enceintes atmosphériques pour une expérience sonore encore plus immersive.

 - Le chiffre 5 indique le nombre d'enceintes principales dédiées aux canaux audio classiques, généralement utilisées pour les fréquences de base et les effets sonores traditionnels. Dans ce cas, il y a cinq enceintes principales placées autour de la zone d'écoute.

 - Le chiffre 1 représente le canal de basses fréquences (subwoofer). Le subwoofer gère les basses profondes et donne de la puissance aux effets sonores graves.

 - Le chiffre 4 indique le nombre de haut-parleurs pour les canaux d'élévation (haut-parleurs atmosphériques). Ces haut-parleurs supplémentaires sont utilisés pour les effets sonores tridimensionnels, tels que ceux produits par la technologie Dolby Atmos.

DIFFUSEUR ACOUSTIQUE :

Disperse le son dans une pièce pour améliorer l'acoustique en évitant les réflexions indésirables. Utilisé dans des environnements comme les studios d'enregistrement et les salles de concert.

DISTORTION :

Modifie le signal pour ajouter de l'écrêtage, souvent utilisé pour obtenir un son plus agressif ou "sale".

DSP (DIGITAL SIGNAL PROCESSING) OU TRAITEMENT DU SIGNAL SONORE :

Utilisation des techniques informatiques pour modifier, améliorer ou créer des sons. On les utilise pour ajouter des effets spéciaux, ajuster les niveaux sonores, créer des synthétiseurs et bien plus encore. En résumé, les DSP permettent de manipuler le son à l'aide de l'informatique en offrant une flexibilité et une précision considérables dans le traitement des signaux sonores, permettant aux ingénieurs du son et aux artistes d'explorer une vaste gamme de possibilités créatives.

EGALISATION AUDIO LORS DU MIXAGE (OU EQUALISATION : EQ) :

Technique qui permet d'ajuster la balance des fréquences dans un signal audio. Elle sert à équilibrer les basses, les médiums et les aigus pour améliorer la qualité sonore. Les basses influent sur la puissance, les médiums sur la clarté, et les aigus sur la brillance. L'égalisation est couramment utilisée dans la production musicale et le mixage pour optimiser le son, mais il est essentiel de l'utiliser avec parcimonie pour éviter des résultats indésirables.

EGALISATION AUDIO LORS DU PRE-MASTERING :

L'égalisation en pré-mastering optimise l'équilibre sonore en corrigeant les problèmes fréquentiels, équilibrant les tons, contrôlant la dynamique, créant de l'espace et tenant compte de la stéréo. L'approche doit rester modérée pour maintenir la qualité sonore.

ELECTRO :

La musique électro utilise des instruments électroniques pour créer des sons rythmés et dansants, englobant des genres comme la techno, la house et la trance.

ENCEINTE DE MONITORING :

Elle se distingue par sa capacité à émettre un son tout en préservant au maximum l'intégrité du signal audio. Elle vise une réponse en fréquences aussi plate que possible, généralement avec des variations limitées à +/- 3dB, et présente une faible sensibilité à la distorsion, assurant de bonnes caractéristiques de THD. En résumé, ce type d’enceinte est conçue pour reproduire le signal audio de manière précise et fidèle, donc idéal en studio lors d’un mixage et (ou) d’un pré-mastering.

ENREGISTREMENT EN 24 BITS  :

Par rapport à 16 bits la plage dynamique en 24 bits est plus large (144dB), ce qui réduit le bruit de quantification, capture plus de détails audio, permet des traitements ultérieurs plus flexibles, et minimise la distorsion. Cependant, cela entraîne des fichiers plus volumineux. Ce type d’enregistrement est utilisé surtout dans un contexte professionnel.

EXPANDER (OU ESPANSEUR) :

Plugin qui augmente la dynamique d'un enregistrement sonore en amplifiant les signaux faibles pour accentuer les détails sonores en réduisant les bruits de fond indésirables. Il est utilisé pour améliorer la clarté et la qualité sonore d'un enregistrement. Par opposition, Un compresseur diminue les écarts de volume dans un enregistrement en abaissant les parties trop fortes. 

Ces deux outils sont donc complémentaires et peuvent être utilisés en tandem pour obtenir un équilibre dynamique optimal dans un enregistrement audio.

FILTRE :

Modifie la fréquence du signal en fonction d'une courbe spécifique.

FLANGER :

Similaire au chorus mais avec des décalages plus courts et une modulation plus intense, créant un effet de tourbillon.

FLEX PITCH (OU CORRECTION DE LA HAUTEUR) :

Fonction intégrée à Logic Pro X, dédiée à la correction de la hauteur dans des performances individuelles telles que les pistes vocales ou d'instruments. Cette fonctionnalité permet une correction ciblée en visualisant et ajustant la hauteur de chaque note dans une piste audio. En plus de corriger la justesse, Flex Pitch offre la possibilité d'ajouter des effets de vibrato et d'apporter des modifications détaillées à la performance, offrant ainsi un contrôle approfondi pour améliorer la qualité des enregistrements vocaux et instrumentaux dans Logic Pro X.

FLEX TIME :

Fonction qui permet d'ajuster le timing des enregistrements audio. Activez Flex Time, choisissez un mode, déplacez les transitoires pour corriger le timing et désactivez Flex Time une fois terminé. Cela offre une flexibilité pour l'édition audio.

FREQUENCES AUDIO (Hz et kHZ) :

Elles représentent le nombre de cycles de vibrations par seconde d'une onde sonore. Mesurées en hertz (Hz), les fréquences audio déterminent la hauteur tonale des sons. Les basses fréquences correspondent à des sons graves, tandis que les hautes fréquences sont associées à des sons aigus.

FREQUENCE D'ECHANTILLONNAGE :

La fréquence d'échantillonnage du son représente le nombre d'échantillons audio pris par seconde lors de l'enregistrement ou de la numérisation. Elle est mesurée en hertz (Hz). Généralement, une fréquence d'échantillonnage plus élevée améliore la qualité audio en captant plus de détails du son. Par exemple, une fréquence d'échantillonnage de 44,1 kHz signifie qu'il y a 44 100 échantillons par seconde.

Cependant, des fréquences d'échantillonnage plus élevées nécessitent également plus d'espace de stockage. En résumé, la fréquence d'échantillonnage est au son, ce qu'est le pixel à l'image.

FICHIER AIFF (AUDIO INTERCHANGE FILE FORMAT) OU FORMAT DE FICHIER AUDIO INTERCHANGEABLE

C’est un type de fichier audio non compressé développé par Apple. Il stocke des données audio de haute qualité, similaire au format WAV sur Windows. Les fichiers AIFF sont fréquemment utilisés sur les systèmes Apple et sont appréciés pour leur qualité audio, bien qu'ils puissent être plus volumineux que des formats audio compressés comme le MP3.

FICHIER WAV (WAVEFORM AUDIO FILE FORMAT) OU FORMAT DE FICHIER AUDIO DE FORME D'ONDE :

C’est un type de fichier audio non compressé. Il stocke des données audio, souvent de haute qualité, mais les fichiers WAV peuvent être plus volumineux que d'autres formats audio comme le MP3. Les fichiers WAV sont couramment utilisés lorsque la qualité audio maximale est requise, mais ils peuvent prendre plus d'espace de stockage.

GROOVE :

C'est le feeling rythmique entraînant qui donne envie de bouger. Il est souvent créé par un rythme bien marqué et des variations subtiles dans le jeu des instruments, comme la batterie et la basse. C'est un élément essentiel dans des genres tels que le funk, le jazz, le hip-hop, et d'autres musiques entraînantes.

HARDWARE :

Dans un studio d'enregistrement et de post production, ou un studio de mastering, c’est l'ensemble des équipements physiques utilisés pour capter, traiter et produire des enregistrements audio. Cela inclut des éléments tels que les microphones, les interfaces audio, les préamplificateurs, les consoles de mixage, les processeurs d'effets, les moniteurs de studio, les amplificateurs, et d'autres dispositifs physiques nécessaires à la création et à la production de musique. 

INDUSTRIE MUSICALE :

Englobe toutes les activités liées à la création, à la production, à la distribution et à la promotion de la musique. Cela inclut la composition, l'enregistrement, la vente de musique, la gestion des droits d'auteur et la promotion d'artistes. Avec l'avènement d'Internet, la distribution numérique et les services de streaming en ligne ont transformé la manière dont la musique est consommée. Les artistes gagnent des revenus grâce aux ventes, aux concerts et aux droits d'auteur. Malgré des défis tels que le piratage, l'industrie musicale évolue constamment pour s'adapter aux nouvelles technologies et aux préférences du public.

INGENIEUR DU SON :

C’est un professionnel spécialisé dans l'enregistrement, la manipulation et la reproduction des sons. Il travaille généralement dans des domaines tels que la musique, le cinéma, la télévision, la radio ou la production audiovisuelle, utilisant des équipements techniques pour assurer une qualité sonore optimale. L'ingénieur du son peut être responsable de l'enregistrement des voix, des instruments, des effets et de la post-production sonore. Il travaille en étroite collaboration avec les artistes et les producteurs pour obtenir le son souhaité.

INGENIEUR DU SON EN MASTERING :

C’est un professionnel spécialisé dans la finalisation sonore d'une production musicale. Son rôle principal est d'optimiser la qualité sonore globale d'un enregistrement en ajustant les niveaux, l'équilibre fréquentiel, la dynamique et en appliquant des traitements spécifiques. Le mastering vise à garantir une cohérence sonore entre toutes les pistes d'un album et à préparer le matériel pour sa distribution, que ce soit sur disque vinyle, CD, DVD, ou les plateformes de streaming.

INSTRUMENT DE MUSIQUE, LES DIFFERENTES CATEGORIES :

Ils sont conçus pour produire des sons mélodiques, harmoniques et rythmiques. Ils sont utilisés dans le cadre de la création musicale, de l'interprétation et de l'exécution de compositions. Ces instruments varient considérablement en termes de forme, de taille, de matériau de construction et de technique de jeu.

On peut classer les instruments de musique en plusieurs catégories, notamment :

  • Cordes : Produisent des sons en faisant vibrer des cordes. Exemples : guitare, guitare basse, violon, violoncelle, piano.

  • Vent : Produisent des sons par la vibration de l'air. On les divise en instruments à vent à anche (comme la clarinette) et instruments à vent à embouchure (comme la trompette).

  • Percussions : Produisent des sons par la frappe, le frottement ou la secousse de surfaces. Ex : batterie, tambour, xylophone.

  • Clavier : Utilisent un clavier pour produire des sons. Exemples : piano, orgue.

  • Électroniques : Utilisent la technologie électronique pour générer et modifier des sons. Exemples : synthétiseur, boîte à rythmes.

  • Instrument à archet : Utilise un archet pour faire vibrer les cordes. Exemples : violon, alto, violoncelle.

INSTRUMENTS VIRTUELS :

Les instruments virtuels, ou VST (Virtual Studio Technology), sont des logiciels simulant des instruments de musique réels. Utilisés dans la production musicale numérique, ils offrent une variété sonore sans nécessiter d'instruments physiques, en reproduisant des sons d'instruments réels à l'aide d'échantillons et en ajoutant des fonctionnalités personnalisables.

INTERFACE AUDIO (OU CARTE SON OU CONTROLEUR AUDIO) :

Matériel physique qui connecte des instruments, des microphones et d'autres équipements audios à un ordinateur. Elle convertit les signaux analogiques en signaux numériques et vice versa, facilitant l'enregistrement et le traitement audio. Elle offre également des fonctionnalités telles que le contrôle du volume, des préamplificateurs pour les microphones, et permet un monitoring en temps réel. En bref, c'est un lien crucial entre les instruments et l'ordinateur pour créer et produire de la musique. Elle se connecte généralement via USB ou Thunderbolt, ce dernier étant plus courant chez les utilisateurs de MAC.

LAYERING (OU SUPERPOSITION) :

Superposition de plusieurs pistes audio d’un même instrument pour créer un son plus complet, plus dense, plus expressif. Cette technique peut être appliquée à des instruments, des voix ou des effets sonores, offrant ainsi une texture sonore plus riche et plus complexe.

LIMITEUR :

C’est un outil de traitement dynamique comparable à la compression, mais avec un ratio et un taux de compression plus élevés. Il existe sous la forme de matériel analogique, numérique ou encore sous la forme de plugin. Son rôle principal est d'optimiser le volume global d'un titre, particulièrement lors du pré-mastering, en maintenant le niveau sonore sous un seuil prédéfini. Cela prévient la distorsion et garantit une qualité sonore optimale en agissant comme une sorte de "garde-fou". Cependant, une utilisation excessive du limiteur peut entraîner une distorsion harmonique, rendant la musique agressive voire désagréable à écouter. Par conséquent, il est recommandé de l'utiliser avec prudence pour éviter ces effets indésirables.

LOUDNESS MAX (OU VOLUME SONORE MAX) :

niveau sonore maximal d'un signal audio. C'est la valeur la plus élevée du volume sonore atteint pendant une période donnée. Mesuré en décibels (dB), le loudness max représente le pic ou le point culminant d'intensité sonore dans un enregistrement ou une transmission audio. Il est souvent utilisé pour évaluer la dynamique d'un morceau musical ou d'un enregistrement.

LOUDNESS RANGE (PLAGE DE VOLUME SONORE) :

mesure la différence en dB entre les parties silencieuses et fortes d'un enregistrement audio. C'est une indication de la variation du volume global d’une œuvre musicale.

LOUDNESS WAR (OU LA GUERRE DU VOLUME SONORE) :

Dans la musique, cela fait référence à la compétition entre les producteurs pour rendre leurs enregistrements aussi forts que possible afin d'attirer l'attention. Cependant, cette pratique, caractérisée par une compression excessive, peut sacrifier la qualité sonore en perdant de la dynamique et des détails. Certains considèrent cela nuisible et des initiatives, comme la "normalisation du volume", ont été introduites pour promouvoir des productions plus équilibrées.

LUFS ou LOUDNESS UNITS FULL SCALE (UNITE D'INTENSITE SONORE PLEINE ECHELLE) :

C’est une mesure normalisée de la loudness (volume perçu) d'un signal audio. Contrairement aux simples niveaux de décibels, les LUFS tiennent compte de la façon dont l'oreille humaine perçoit le volume à différents niveaux de fréquences. Cela permet d'évaluer de manière plus précise la sensation de loudness d'un morceau audio, ce qui est particulièrement utile dans la production musicale et la diffusion pour garantir une expérience d'écoute cohérente.

MAO :

La Musique Assistée par Ordinateur (MAO) utilise l'informatique pour créer, modifier et diffuser la musique. Apparue dans les années 70, elle s'est répandue dans les années 80 avec l'avènement des ordinateurs personnels. Aujourd'hui, accessible à tous avec des cartes son intégrées, la MAO bénéficie également d'Internet pour les formations en ligne et le partage de ressources musicales.

Parmi les meilleurs logiciels de DAW (Digital Audio Workstation), ou séquenceurs, nous retrouvons :

  • Pro Tools (Avid Technology, Inc)

  • Logic Pro (Apple Inc) 

  • Ableton Live (Ableton AG)

  • Cubase Pro (Steinberg Media Technologies GMBH)

  • FL Studio (Image-Line)

  • Studio One (Presonus Audio electronics)

MAQUETTE AUDIO :

Version simple et préliminaire d'un enregistrement sonore, généralement utilisée à des fins de démonstration ou d'évaluation avant la production finale.

MASTERING :

Dernière étape du processus, où le mixage finalisé est préparé pour la distribution. Cela implique souvent l'application de traitements tels que l'égalisation, la compression, la limitation, et d'autres techniques visant à optimiser le son pour différents formats de diffusion.

On parle de pressage du master lorsque le support est un disque vinyle, un CD ou un DVD.

De nos jours, avec les évolutions technologiques, le mastering prend également en compte les plateformes de streaming en ajustant le format audio, les normes de compression et les niveaux sonores selon la loudness normalization. Les métadonnées sont incluses dans les fichiers masters (titres, artistes et pochettes d’album).

MATERIEL PERIPHERIQUE POUR LE TRAITEMENT DU SON :

Analogique ou numérique, il est utilisé pour enregistrer, mais aussi pour traiter, ou reproduire des sons dans le cadre de la création musicale après l'enregistrement initial. Ces périphériques comprennent des outils tels que les interfaces audio, les préamplificateurs, les égaliseurs, les processeurs d'effets et autres dispositifs permettant d'optimiser la qualité sonore et d'ajuster les éléments musicaux pendant la phase de post-production.

MICROPHONE :

Dispositif électroacoustique conçu pour convertir les variations de pression acoustique (ondes sonores) en signaux électriques analogiques correspondants. Dans un studio d’enregistrement, il sert à capter les instruments dont la voix.

Les sons acoustiques sont convertis en signaux électriques via des membranes sensibles et une armature métallique.

  • Un micro cardioïde (ou unidirectionel) servira à capter les sons qui proviennent de l’avant.

  • Un micro omnidirectionel servira à capter les sons à 360° de manière identique.

  • Un micro figure en 8 (bidirectionnel) servira à capter les sons qui proviennent de l’avant et de l’arrière sans pour autant capter les sources sonores latérales.

 

MICROPHONES NEUMANN :

Les microphones Neumann sont des équipements audio haut de gamme, reconnus pour leur qualité sonore exceptionnelle et leur fiabilité. Fabriqués par Georg Neumann GmbH en Allemagne, ils sont largement utilisés dans l'industrie de l'audio professionnelle, offrant une performance de pointe dans des environnements tels que les studios d'enregistrement et les salles de concert.

MICROPHONES SENNHEISER :

Les microphones Sennheiser sont des équipements audio haut de gamme, fabriqués par l'entreprise Sennheiser. Ils capturent les sons et sont utilisés dans une variété de contextes tels que l'enregistrement en studio, les performances live et la captation audio pour la vidéo. Les modèles varient en fonction des applications spécifiques, offrant une reproduction sonore précise et une conception adaptée à différents usages.

MICROPHONES SHURE :

Shure est connu pour ses microphones de qualité adaptés à diverses applications, du live au studio. Certains modèles populaires incluent le SM58 pour la voix live, le SM57 polyvalent, le Beta 58A pour des aigus accentués, le SM7B polyvalent en studio, et le MV88 pour l'enregistrement mobile.

MIDE, SIDE (OU MILIEU, LATERAL) :

Technique d'enregistrement et de traitement audio utilisée en studio. Elle implique la séparation des signaux stéréo en deux composantes distinctes : le signal central (mid) qui contient les éléments communs aux deux canaux, et le signal latéral (side) qui contient les différences entre les canaux gauche et droit. Cette approche permet un contrôle plus précis de la largeur stéréo et offre des possibilités de manipulation créative lors du mixage, à ne pas confondre avec le panoramique.

En effet, le panoramique se concentre sur la répartition spatiale des sources sonores, tandis que le mid-side se concentre sur la séparation et la manipulation du contenu stéréo lui-même.

MISE A PLAT (OU PREPARATIONS DES PISTES)  :

Première étape cruciale avant le mixage audio où notamment les niveaux des différentes pistes sont ajustés pour établir un équilibre de base avant l'application d'autres traitements sonores. On commencera par : 

  • Le tri, le nom des pistes, la couleur des pistes.

  • L’alignement des pistes dans la timeline du logiciel de production audio.

  • Le nettoyage des enregistrements (filtrage coupe-bas / coupe-haut, réduction de bruit, élimination des clics et des pops, égalisation pour atténuer les fréquences indésirables, élimination de l’écho indésirable).

  • L’ajustement des points de début et de fin et la normalisation des niveaux.

  • La préparation du routing et la création de groupes.

  • L'édition de base : coupes éventuelles, ajustements de gain, la vérification des phases, etc…

  • L'écoute des sons séparés et de l'ensemble du morceau.

  • Le réglage du volume sonore de chaque piste.

  • La balance et le panoramique pour une première image stéréo.

En commençant par cette étape de mise à plat, l'ingénieur du son établit une base solide pour le mixage, ce qui facilite les étapes suivantes du processus tout en garantissant une qualité sonore optimale.

MIXAGE DE LA MUSIQUE :

C'est l'étape où l'ingénieur du son combine et ajuste différents éléments sonores enregistrés (comme voix, musique et effets sonores) pour créer une piste audio finale équilibrée et cohérente. Cela implique la compression, l'ajustement des niveaux de volume, la spatialisation sonore, la réverbération, et d'autres effets afin d'obtenir un son harmonieux et professionnel. En résumé, c'est l'art de mélanger les différents éléments sonores pour produire une expérience auditive optimale.

MIX BUS COMPRESSION :

C’est une technique audio où un compresseur est appliqué à l'ensemble des sons d'une chanson lors du mixage final. Son but est de lisser les variations de volume, d'ajouter de la cohésion au son global, de faire ressortir certains éléments et de protéger contre la distorsion. Il doit être utilisé avec précaution pour éviter de compromettre la qualité sonore.

"MUSIQUES ACTUELLES" :

Expression utilisée pour regrouper les différents genres musicaux populaires et contemporains qui sont créés et écoutés à notre époque. Cela englobe une variété de styles tels que le rock, la pop, le rap, l'électro, et d'autres formes de musique moderne. En résumé, les musiques actuelles représentent la diversité et l'évolution constante de la scène musicale contemporaine.

MUSIQUE ELECTRONIQUE :

style musical basé sur l'utilisation d’instruments électroniques pour créer et manipuler des sons, souvent sans recourir à des instruments traditionnels.

NATIVE INSTRUMENTS :

Entreprise allemande spécialisée dans le développement de logiciels et de matériel audio pour la production musicale. Elle est surtout connue pour son logiciel Komplete, qui offre une large gamme d'instruments virtuels et d'effets sonores, ainsi que pour ses équipements audio professionnels tels que des contrôleurs MIDI et des interfaces audio. L'entreprise est appréciée pour son engagement envers l'innovation et la qualité audio.

NOISE GATE (OU PORTE ANTI BRUIT) :

Dispositif audio, sous la forme de matériel physique ou de plugin, utilisé pour supprimer ou réduire le bruit indésirable dans un signal audio en coupant le son en dessous d'un seuil prédéfini. En d'autres termes, il permet de couper automatiquement le son lorsque le niveau du signal audio descend en dessous d'une certaine valeur, aidant ainsi à éliminer les bruits de fond indésirables.

NORMALISATION :

Elle consiste à ramener le signal audio numérique à -0,1 dBTP (décibel True Peak) sur CD ou à -1 dBTP pour une diffusion en streaming, donc à l'amplitude maximum de la forme d'onde à ne pas dépasser dans le domaine du numérique sous peine d'écrêter le signal (distortion du signal). La normalisation est généralement utilisée comme étape finale du processus de production audio pour garantir que le son final ait un niveau approprié et soit prêt pour la distribution.

PATCHBAY (OU BAIE DE BRASSAGE) :

Panneau équipé d'entrées et de sorties jacks en façade permettant de relier facilement des équipements audio entre eux, facilitant ainsi la gestion des connexions et des configurations de manière rapide et flexible.

PHASE : 

En audio, la phase se réfère à l'alignement temporel des ondes sonores. Deux signaux en phase ont leurs crêtes et creux synchronisés, renforçant le son. Hors phase, les crêtes d'un signal correspondent aux creux de l'autre, pouvant causer une annulation sonore. L'alignement correct est crucial lors de l'enregistrement et du mixage audio pour éviter des interférences indésirables.

PHASER :

Modifie la phase d'une partie du signal audio pour créer un effet de filtrage et de mouvement dans un but de sonorités spécifiques.

PITCH SHIFTER (OU CHANGEMENT DE TONALITE) : 

Effet en temps réel ou un processus de modification de la hauteur a posteriori dans un enregistrement audio, pouvant être appliqué de manière globale.

PLUGIN :

Également appelé module d'extension, c’est un logiciel créé pour s'intégrer à un autre logiciel par le biais d'une interface préétablie. Son objectif est d'ajouter de nouvelles fonctionnalités au logiciel hôte, exemples : compresseur, EQ, limiteur, distortion, réverbe, délai, etc…

POST PRODUCTION AU STUDIO D'ENREGISTREMENT :

Étape d'édition, de traitement et d'amélioration des enregistrements sonores réalisés afin de créer le produit audio final.

PREAMPLIFICATEUR (OU PREAMP) :

En studio, il amplifie le signal audio des microphones ou des instruments, passant du niveau micro (faible amplitude) au niveau ligne (signal audio plus fort). Il améliore aussi la qualité sonore et peut inclure des fonctionnalités comme l'égalisation et la coloration du son. En résumé, il prépare le signal audio pour le traitement ultérieur en studio.

PRE-MASTERING :

Étape essentielle dans le processus de production musicale visant à rendre un morceau conforme aux normes du marché. L’ingénieur du utilise des équipements avancés pour ajuster les niveaux sonores, corriger les problèmes éventuels et garantir une cohérence sonore optimale. Situé entre le mixage et le mastering, le pré-mastering peut traiter, pour davantage de précision, les pistes audio par sous-groupes de pistes, appelés « stems », afin d'optimiser la qualité sonore avant la phase finale du mastering. Cette étape cruciale contribue à assurer la qualité sonore globale du produit final tout en respectant la vision artistique des créateurs.

PRINT COMPRESSEUR (OU PRINT MASTER) :

Le terme "print" se réfère généralement à la sortie finale ou au mixage stéréo complet d'une chanson. Un "print compresseur" est donc un compresseur appliqué sur le bus principal ou le mix stéréo global. Il agit sur l'ensemble du mixage et aide à lisser le son final de la chanson. Cela peut être utilisé pour uniformiser la dynamique globale du mix et apporter une cohésion sonore.

Qu’il s’agisse du bus compresseur ou du print compresseur, l'utilisation de ces compresseurs dépend des besoins spécifiques de la production et des préférences de l'ingénieur du son. Certains préfèrent utiliser les deux pour obtenir un contrôle plus fin sur la dynamique de leur mixage.

PRINT DRY (OU PISTE BRUTE) :

Ce terme se réfère à l'enregistrement d'une piste audio sans y ajouter d'effets spéciaux. Cela permet d'ajouter des effets plus tard, pendant le mixage, pour obtenir le son souhaité. C'est une approche flexible qui donne plus de contrôle aux ingénieurs du son.

PRODUCTION MUSICALE :

Processus de création d'une chanson, de la conception à la réalisation finale. Cela inclut la composition, l'arrangement, l'enregistrement des instruments et des voix, le mixage, l'ajout d'effets, la correction des erreurs et la masterisation. Les producteurs guident le processus, prenant des décisions artistiques et gérant les aspects techniques, utilisant des outils spécialisés pour créer une œuvre musicale de haute qualité, cohérente et captivante.

PROGRAM LOUDNESS (OU INTENSITE SONORE DU PROGRAMME) :

Niveau sonore global d'un contenu audio, comme une chanson ou un podcast. C'est une mesure du volume global, en décibels, utilisée pour assurer une cohérence de niveau entre différents morceaux audio. La normalisation audio, basée sur le loudness, vise à éviter des variations extrêmes de volume entre différents contenus. Elle prend en compte la perception humaine du volume plutôt que les niveaux de crête, assurant ainsi une expérience d'écoute plus uniforme.

QUALITE SONORE :

Mesure de l'excellence ou de la fidélité d'un son reproduit ou enregistré. Elle est souvent évaluée en fonction de la clarté, de la richesse, de l'équilibre et de la précision des sons, permettant ainsi une expérience auditive agréable et fidèle à la source d'origine.

RACK :

Châssis standardisé de 19 pouces de largeur utilisé pour monter et organiser des équipements électroniques tels que préamplificateurs, compresseurs, et processeurs d'effets. Cela simplifie le câblage et facilite la gestion des appareils électroniques.

REAMPING (OU REAMPLIFICATION) :

Processus consistant à prendre un signal enregistré, généralement une guitare électrique et à le faire passer à travers un amplificateur séparé après l'enregistrement initial. Cela permet aux ingénieurs du son d'expérimenter avec différents microphones, différents amplificateurs et réglages pour obtenir le son désiré, sans avoir à réenregistrer la performance. En résumé, le reamping offre la flexibilité de modifier le son d'une source enregistrée en utilisant différents amplificateurs.

REGLE DU -18 dBFS :

En enregistrement numérique, il est suggéré de maintenir le niveau d'enregistrement autour de -18 dBFS plutôt que de le laisser atteindre le maximum de 0 dBFS. Cela offre une marge de sécurité pour éviter la distorsion tout en assurant une qualité sonore optimale.

REGLE DU -6 dBFS :

En maintenant les pics du signal autour de -6 dBFS pendant le mixage, les ingénieurs du son laissent une marge de manœuvre au stade du mastering. Cela prévient la distorsion et donne à l'ingénieur  en mastering plus de flexibilité pour affiner le son sans compromettre la qualité.

REVERBERATION :

En musique, phénomène acoustique où les sons se réfléchissent et se dispersent dans un espace, créant une prolongation du son initial. Cela ajoute de la profondeur et de l'ambiance à la musique en simulant l'écho naturel d'une pièce ou d'un environnement.

REVERSE :

Signal audio joué à l'envers.

ROTARY SPEAKER (LESLIE) :

Signal audio joué à l'envers.

ROUTING MIX DRY :

Gestion du signal audio original (dry) lors de son cheminement à travers diverses pistes et traitements pendant le processus de mixage. L'idée est de manipuler et d'acheminer le signal « sec » (non traité) à travers différents effets, égaliseurs, et autres processus, tout en conservant également une version non modifiée du signal, ainsi, l'ingénieur du son a plus de flexibilité et de contrôle pendant la post-production.

RYTHMIQUE :

Manière dont les notes et les accords, sont organisés dans le temps pour créer un motif régulier et cohérent. C'est l'aspect de la musique qui dicte le placement des accents, des temps forts et des temps faibles, contribuant ainsi à la structure et au mouvement d'une composition musicale.

SAMPLER :

Matériel ou logiciel permettant d'enregistrer, stocker et reproduire des échantillons sonores. Il capture des morceaux de sons (échantillons) que l'utilisateur peut jouer à différentes hauteurs et vitesses, offrant ainsi une flexibilité créative dans la production musicale, en particulier dans les genres électroniques et hip-hop.

SAMPLER / GRANULAR SYNTHETIS :

Coupe le signal en petits fragments et les réorganise de manière créative.

SIDE CHAIN :

Processus où le signal d'une source audio est utilisé pour agir avec le traitement d'un autre signal audio (généralement une piste vocale ou un effet sonore). Cela permet de créer des effets tels que la compression sélective ou la modulation, où le niveau d'un signal est ajusté en fonction du niveau d'un autre. Le sidechain est souvent utilisé pour obtenir une meilleure clarté et séparation entre les éléments sonores dans un mixage. D'autres effets tels que le noise gates, l'expandeur, ou certains égaliseurs dynamiques permettent d'utiliser le side chain.

SIMULATEUR DE BANDE ANALOGIQUE :

En post-production, matériel ou logiciel, qui vise à reproduire le son chaleureux et les caractéristiques spécifiques des enregistrements sur bande magnétique. Il est utilisé pour ajouter une ambiance analogique et une coloration vintage aux enregistrements numériques lors du mixage ou de la masterisation.

SON ANALOGIQUE :

Vibrations sonores dans l’air qui seront transformées en signaux électriques variant de manière analogue (identique) aux vibrations de l’air aussi bien en fréquences qu’en amplitude au moment de l’enregistrement sur un appareil multipiste.

SOUND DESIGN (OU CONCEPTION SONORE) :

C’est l'art de créer et manipuler des sons pour produire des effets sonores spécifiques, généralement dans le contexte de la musique, du cinéma, de la télévision, des jeux vidéo ou d'autres médias audiovisuels.

SOUND PRESSURE LEVEL (SPL) OU NIVEAU DE PRESSION ACOUSTIQUE (NPA) :

Mesure la puissance d'un son en décibels (dB). Plus le nombre de décibels est élevé, plus le son est fort. C'est une mesure courante pour évaluer l'intensité sonore et éviter des dommages auditifs.

Dans le contexte des microphones, la sensibilité au SPL est une caractéristique importante, car elle détermine comment un microphone réagit à des niveaux de pression sonore différents. C'est bien-sûr très utile pour ne pas endommager un microphone.

SPATIALISATION LORS DU MIXAGE :

Il est essentiel dans un premier temps de mixer en mono les sources audio afin de se rendre compte des modifications à apporter au morceau :

  • Vérification de la phase sur les différentes pistes plus facile à évaluer.                                                                                                                                          E effet, les problèmes de phase peuvent entraîner des annulations de fréquences et des pertes de puissance sonore lorsqu'on passe en stéréo. En commençant en mono, on peut s'assurer que toutes les sources sonores sont en phase les unes avec les autres.

  • Clarté et équilibre des instruments plus limpide.

  • Focalisation sur les éléments fondamentaux qui permet de se concentrer sur l’essentiel du mix comme les relations rythmiques et harmoniques entre les instruments. Cela aide à construire une base solide avant d’ajouter des éléments stéréo qui peuvent potentiellement masquer des problèmes sous-jacents.

  • Une compatibilité mono qui assure que la musique sonnera bien même si elle est diffusée avec un seul haut-parleur comme la radio.

  • Un focus sur la musicalité avec des mélodies claires et une dynamique harmonieuse en mono.

Ensuite, en fin de mixage, l'étape de la spatialisation permet de donner de :

  • La largeur et du contraste en utilisant par exemple différentes guitares, différents ampli, différents micros, le résultat est une meilleure séparation entre les sons et donc une sensation de largeur pour l'oreille.

  • La profondeur grâce à un EQ, une réverbe, un delay, un compresseur. En effet tous les instruments ne peuvent pas être placés au 1er plan dans un mix. Le contraste est donc essentiel pour obtenir un mixage en 3 dimensions.

En résumé, la spatialisation lors du mixage se concentre sur la création d'une scène sonore artistique.

SPATIALISATION LORS DU PRE-MASTERING :

Selon le contexte, il sera peut-être nécessaire, sur l’ensemble du mix, d’inclure des ajustements sur la largeur stéréo, des corrections sur d'éventuels problèmes de phase et des traitements pour renforcer la cohérence spatiale. L'objectif principal est de s'assurer que le mix sonne de manière optimale sur différents systèmes audio, en veillant à ce que la spatialisation reste cohérente et équilibrée après les éventuelles modifications apportées lors du pré-mastering.

SSL (SOLIDE STATE LOGIC) :

Entreprise renommée dans le domaine de l'audio professionnel. Elle est célèbre pour ses consoles de mixage haut de gamme, utilisées dans les studios d'enregistrement et la production audiovisuelle. Les produits SSL sont reconnus pour leur qualité sonore exceptionnelle et leurs fonctionnalités avancées. SSL propose aussi d'autres équipements audio professionnels tels que des processeurs de signal et des préamplificateurs.

STEMS :

Ce sont des sous-groupes de pistes regroupées en fonction de leur caractéristique sonore ou de leur rôle dans le mix final. Par exemple, vous pourriez avoir des stems pour les guitares, les voix, les percussions, les violons, les cuivres, etc. En utilisant des stems, l’ingénieur du son peut ajuster individuellement certaines parties du mix sans affecter l'ensemble. En résumé, un stem audio est une piste individuelle extraite d'un mix multipiste, généralement regroupée avec d'autres pistes similaires pour permettre une manipulation plus précise du son.

STEREO :

Le son est diffusé à partir de deux canaux, gauche et droit, créant ainsi une sensation d'espace et de direction dans l'écoute. Cela offre une expérience sonore plus immersive par rapport au son mono, qui utilise un seul canal audio.

STUDIO D'ENREGISTREMENT ET DE POST PRODUCTION :

Espace, plus ou moins grand, équipé d’instruments et de matériel hardware et software pour réaliser des captations sonores, notamment musicaux.

Un traitement acoustique ainsi qu’une isolation phonique efficace et une ventilation silencieuse sont nécessaires. La control room équipée d'instruments et de dispositifs audio est la salle où l'ingénieur du son gère chaque phase. Les artistes enregistrent dans la cabine ou une salle dédiée, directement connectée à la control room.

Vient ensuite le moment où les éléments sonores enregistrés sont édités, mixés et améliorés pour créer une bande sonore finale de qualité pour des projets multimédias tels que des enregistrements musicaux, des films, ou des émissions de télévision.

TRAITEMENT ACOUSTIQUE ET ISOLATION ACOUSTIQUE (OU PHONIQUE) :

Optimisation du son à l’intérieur d’une même pièce à l’aide de panneaux d’insonorisation appelés diffuseurs acoustiques et absorbeurs acoustiques.

Par opposition, l’isolation acoustique sert à insonoriser une pièce des bruits extérieurs.

TABLE DE MIXAGE (OU CONSOLE DE MIXAGE) :

Qu’il s’agisse d’une table de mixage analogique ou numérique, celle-ci rassemble et mélange des signaux audio provenant de différentes sources (instruments, micros, etc.) pour créer au final un signal mono ou stéréo unique. Elle est utilisée dans des domaines tels que l'enregistrement musical, la radio, la télévision, le cinéma, la sonorisation.

TRACK STACK :

Une "track stack" est une fonctionnalité des logiciels de production musicale qui permet de regrouper plusieurs pistes audio pour une gestion simplifiée. Cela peut inclure des groupes visuels ou des bus de piste, facilitant l'édition et le traitement.

TRUE PEAK (OU PIC REEL) :

Niveau maximal réel d'un signal audio. C'est une mesure précise qui prend en compte les effets de suréchantillonnage lors de la conversion numérique-analogique, assurant ainsi une représentation fidèle du signal sans distorsion indésirable.

UNIVERSAL AUDIO (UA) :

Entreprise spécialisée dans la fabrication de matériel audio haut de gamme et de plugins logiciels. Ils sont connus pour leurs interfaces audio, préamplis et compresseurs, ainsi que pour leurs plugins UAD qui émulent le son des équipements audio analogiques classiques. Ces outils sont largement utilisés dans l'industrie musicale pour améliorer la qualité sonore et la flexibilité lors de l'enregistrement et du mixage.

VIBRATO :

Modulation cyclique de la hauteur d'un signal audio.

WAH WAH :

Modifie la fréquence centrale d'un signal en créant un effet de "mouvement".

A
B
C
D
E
F
G
H
I
L
M
N
P
Q
R
S
T
V
U
W
bottom of page